No menu items!

Essai longue durée, 27 000 km au volant d’une M240i

-


Entre moments de plaisir sur la route, factors positifs et quelques nuances à prendre en compte, vous allez découvrir le récit authentique d’un propriétaire d’une BMW M240i.

Voilà maintenant 1 an que j’ai reçu une M240i xDrive.

J’ai parcouru 27000KM, je roule de moins en moins au fil des ans, et je trouvais qu’il était intéressant de faire un retour du propriétaire ! Je dois dire que après 20 ans de Audi, acquérir une BMW est un changement de braquet, plus vital qu’il n’y parait !

Le choix du coupé était une attente que j’avais depuis des années, mais aucune marque ne remplissait toutes les circumstances que je souhaitais, c’est à dire une voiture de dimension raisonnable autour de maxi 4,5 mètres, avec un design qui me plaisait et un moteur performant sans pour autant cracher des flammes.

Autant je n’aimais pas trop la précédente 2, automobile trop courte de l’arrière à mon ressenti, autant cette 2 m’a immédiatement plu et puis le 6 cylindres c’était tellement inespéré, tout était réunit pour me plaire !

BMW M240i , Photo Stan12 pour Ma-BMW.com

BMW M240i , Photograph Stan12 pour Ma-BMW.com

Après un an de conduite je pense avoir à peu près compris remark la mener et rouler dans la plupart des conditions que l’on peut rencontrer, autoroutes, routes, communales, montagne, chemins, pluie, neige….

Les points positifs tout d’abord :

– Ce qui m’a immédiatement marqué, c’est le confort de l’ensemble, châssis, sièges, suspensions. J’ai pris les suspensions adaptatives et je ne regrette pas !
– Le silence l’insonorisation, incroyable ! En Ville ou à faible attract on dirait une voiture électrique.
– Le volant à la jante bien épaisse, plus que dans les dernières Audi qui ont diminué le diamètre ces dernières années à tort à mon avis.
– Le tableau de bord est très bien, les couleurs, la définition des compteurs rien à dire. Les boutons essentiels (start-stop), les modes et la conduite assistée, sont accessibles et facilement dés connectables. L’software Bmw permet de programmer facilement ses déplacements en rentrant les données sur le téléphone et en les envoyant dans le véhicule je trouve que cela gagne du temps par rapport a la recherche sur l’interface du véhicule un peu a l’ancienne.
– La place de conduite est parfaite, l’espace du cockpit est vraiment bien, par exemple il y a la place de half et d’autres des sièges le lengthy de la tringlerie pour passer sans problème le tube d’un aspirateur, c’est un bon level.
– Les sièges sont tres confortables, et les réglages électriques en tous style permettent de trouver son bonheur.
– Le volet électrique du toit ouvrant avec de multiples réglages, très bien, même si j’ai remarqué que sous le soleil on voit qu’il est micro perforé, comme si le tissu était trop fin en définitive, je ne pense pas que ce soit voulu.
– Le système de bascule des sièges arrières est très pratique, et le plancher une fois sieges baissé est plat, c’est une très bonne shock. D’autant que le coffre est vraiment grand pour cette catégorie, bien plus que sur une compacte ou un petit coupé, les valises rentrent sur la tranche sans mal.
– Volant et sieges chauffants est vraiment un bonheur l’hiver dans les areas rurales ou il gèle. Programmable en plus.
-A rouler le moteur a une douceur et un couple qui donne une impression de légèreté à l’ensemble c’est assez bluffant. Le silence général tant qu’on roule en douceur est vraiment de grand luxe.
-En mode Confort (celui que j’utilise le plus), la voiture est un peu souple mais ça la rend très confortable bien qu’un peu « pompante » si on monte trop le rythme j’y reviendrais un peu plus loin. Je trouve aussi la route très bonne dans ce mode, tant qu’on ne roule pas trop vite ou trop vif. Dans ce mode autour de 3000 excursions pour un peu qu’on appuie un peu le bruit intérieur et extérieur fait penser à un V8 US c’est très agréable !

-La conso après 27000 km, est à 7,8L c’est quand même une belle efficiency pour un tel véhicule, 600Km avant réserve avec un réservoir de 55 litres dans les meilleures circumstances.

Image

Il y a finalement peu de cotés négatifs :

Le plus gros reste le freinage, qui n’a aucun mordant et peu d’endurance et qui demande vu les 1700kg de la voiture de limiter sa confiance et d’anticiper suffisamment pour éviter les grosses frayeurs. La première partie de la pédale ne donne aucun résultat c’est surprenant. Je n’ai pas pris l’possibility freins sport automobile j’aimais bien l’étrier bleu et je ne sais pas si cela apporte une grosse différence. Avec l’habitude ça va mieux, mais je suis sceptique lors de gros freinage d’urgence….

– Le mode sport ou plus, en auto garde un régime trop haut qui ne retombe pas lorsqu’on décélère ça devient vite fatiguant.
– A plus haute vitesse en mode confort la trajectoire peut devenir aléatoire avec un avant qui danse à gauche ou à droite sans prévenir, frayeur assurée, toujours avoir les mains a 10H10 sur le volant ! Ça m’est arrivé plusieurs fois, et c’est vrai qu’en confort la voiture est vraiment trop molle pour rouler plus engagé. Il faut penser à changer de mode selon la conduite, et la différence est vraiment marquée je trouve.
– Sinon le tiroir pour les lunettes sur le tableau de bord est très pratique mais il clipse mal je le retrouve régulièrement ouvert, il faudra que je regarde plus en détail.
– La suspension arrière droite fait KLONG KLONG a froid, par ces températures on ne l’entend pas, mais c’est un problème connu maintenant ou le remplacement des amortisseurs ne semble pas changer grand-chose, mais ou une nouvelle référence est maintenant montée.
– Le prepare avant est léger, on le ressent très bien lorsqu’on roule. Ce qui est étonnant c’est que la voiture a tendance à perdre l’avant rapidement sur le mouillé un peu comme une vulgaire traction berline qui sous vire, on ne ressent jamais vraiment le xdrive sur le prepare avant. C’est à prendre en compte ça arrive brutalement, surtout ne pas chercher à rétablir avec un grand coup de volant non non !! De même à grosse vitesse sur autoroute italienne la route est trop réactive ça donne un feeling d’avant qui flotte ce n’est pas du tout rassurant, on est loin de l’Audi S3 ou S4 break par exemple en termes de ressenti sécurité. D’après moi bien entendu.
– L’Hifi de base n’est pas assez puissante et manque cruellement de rendu, c’est dommage.
– J’ai lu pas mal de rendu positifs des autres usagers sur ce discussion board, en croisant vos séries 2, pour ma half j’ai surtout plus remarqué des mauvais regards que des pouces levés, on n’est pas tous entourés des mêmes autres usagers….

Image

L’avis de Stan12 une fois au volant :

Sur les petites routes le mode adaptatif est très bien, suspension légèrement plus ferme sans l’être trop, route aussi, moins de mouvement brutal de caisse sur les cassures qu’en Confort, c’est le bon compromis si on ne veut pas passer en Sport. L’arrière enroule parfaitement sur les revêtements secs, c’est un vrai bonheur là aussi.

En mode Sport+ le passage de rapport en auto projette légèrement la voiture vers l’avant c’est incroyable, avec un Boum semble venir du coffre, c’est très bon !

Globalement c’est une GTS, le moteur est fou, avec un coté douceur et un autre bien sport sans pour autant être une pistarde, pour moi bien meilleure coté routière pour avaler des km en toutes circonstances. On ne ressent vraiment pas de fatigue a son volant, tout est tellement calme et souple surtout sur autoroute c’est vraiment une de ses très grosses qualités.

Cette voiture est une formidable routière, confortable silencieuse et très performante, qui sait rugir en modes sport, mais avec malgré tout des mouvements de caisse parfois surprenants et un freinage un peu juste qui demande un peu d’consideration et d’expérience de conduite, c’est un peu Bonnie and Clyde !

Share this article

Recent posts

Google search engine

Popular categories

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Recent comments